• test

Recevoir Pamphlets

Vous pouvez recevoir gratos ces superbes chroniques dès leur parution : -

retour menu

 
Rappel de Vaccin

Je ne suis pas à la mode.

Beaucoup de gens me le reprochent. Mes gosses, mais ça c'est logique... Des maîtresses ponctuelles, mais il faut bien qu'elles trouvent une raison pour râler.

D'un point de vue vestimentaire il m'arrive de ressortir des trucs qui me font honte à moi-même... Encore que j'ai une chemise Pierre Cardin qui date de 1990 et qui devrait faire le buzz si je la portais et m'affichais avec sur "Copains d'Avant". Histoire de brouiller les pistes et de faire croire que la photo date de cette époque. Croyez-vous que les gens s'y laisseront piéger ?

À propos de piège, m'étant abîmé l'index de la main gauche il y a quelques jours et, à la vue du sang qui commençait à pisser joyeusement, tout en cavalant dans la salle de bain afin de ne pas tacher la moquette, je passais instinctivement en revue mentalement la liste les dommages qui pouvaient en découler :
- perte à long terme de l'usage du doigt en question (comment jouer du piano ou pointer du doigt la rare innocuité de l'humanité ?)
- esthétique ridicule en exhibant pendant des jours un gros pansement blanchâtre qui s'harmoniserait très mal avec mes vêtements du jour (la mode, encore...)
- difficulté à taper sur le klawier de jlduetyz de teur, comme vous voye cest pa facyle...

Et puis... horreur : l'éventualité de me choper le tétanos !

Le tétanos ! Je me voyais déjà atteint de convulsions, tressautant sur le canapé, la bave aux lèvres (ça c'est plutôt la rage, mais dans le doute), et survient la paralysie du système respiratoire, jusqu'à la mort.

Donc j'ai décidé de faire un rappel de vaccin.
Anti-tétanique, bien sûr...

- Quoi le tétanos ? Mais on s'en fout du tétanos ! Nous ce qui nous intéresse c'est celui du Covid...
(réflexion faite par l'ensemble de mon entourage, lecteurs, facebookers, pharmaciens, enfants, maîtresses - voir ci-dessus).

Incroyable, le tétanos lui non plus n'est pas à la mode ! Il ne fait plus recette. En tout cas plus suffisamment par rapport au CAUVIDE (je change l'orthographe car dès qu'on emploie plus d'une fois le mot "C.O.V.I.D." dans un texte que ce soit sur le web ou au téléphone, on est automatiquement pisté par la Défense Nationale, alors vous imaginez sur FesseBoucs !)...

Quelle idée, aussi, de planter un clou en pleine pandémie d'autre chose ! Clou qui s'est avéré être rouillé, quand je l'ai mieux regardé, mais que j'ai persisté à frapper pour l'enfoncer dans le mur afin d'accrocher un tableau. Tableau qui n'est pas à la mode non plus mais je vous emmerde... Jusqu'au moment où mon index s'interposa entre l'objet frappeur et l'objet frappé.

Oh punaise, j'ai dû faire 2 pharmacies, 3 tentatives d'appels téléphoniques chez des médecins divers, pour finalement aller aux urgences de l’hôpital avec mon index tenu en l'air. Si ça avait été le majeur, ils m'auraient sûrement cassé la gueule à l'entrée pensant que je venais manifester...

Eux : - Ah ben non désolé, nous en ce moment c'est le Covid (pardon, CAUVID). Pour le tétanos, revenez le mois prochain, peut-être.
Moi : - Mais j'ai mal, docteur (madame l’infirmière, monsieur le pharmacien, choisissez...).
Eux : - Vous souffrez ? Prenez du Doliprane...
Moi : - J'ai du mal à respirer, c'est déjà le tétanos ?
Eux : - Je sais pas. Vous permettez que je marque sur votre fiche "atteint par le CAUVIDE" ? C'est pour nos stats...
Moi : - Marquez, docteur, marquez...

Et voilà. À défaut de ne pas être à la "mode", je serai au moins "tendance" !


retour menu